Flight

https://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/0/0e/Flight_film_poster.jpg/220px-Flight_film_poster.jpg

C’est toujours grâce à mon amie Alice que je fais de formidables découvertes cinématographiques. C’était le cas avec Taken II, ce le fut également avec Flight tout récemment.

Si vous m’aviez dit que je serai allée voir un film dont le fond narratif reposait sur un crash d’avion de ligne, lequel aurait préalablement volé à l’envers, je vous aurai ris au nez (oui parfois je suis snob et pleine d’apriori… honte à moi).

Mais en ressortant de Flight, j’étais bouleversée.

Véritable tableau animé, le film s’est d’abord avéré pour moi être un véritable choc visuel. Le travail des plans, originaux et surprenants, presque dérangeants parfois, nous permet une immersion totale et de fait embarassante. Mais c’est là tout le mérite et la force de la chose. Alors qu’on s’échapperait volontier de la salle, un étrange sentiment nous retient : la contemplation de cette histoire, dans laquelle le réalisateur nous fait tour à tour juge, spectateur, acteur. Cette promicuité élastique contribue également à rendre ce film si fascinant.

https://i0.wp.com/media.melty.fr/article-1295324-ajust_930/denzel-aux-commandes.jpg

Magistral aussi, la confrontation, entre les caractères exécrables. De la junkie prostituée fragile et déconcertante, au fils violent et intolérant, en passant par le pilote alcoolique et prodige, mais aussi par l’hôtesse droite et croyante… Autant de stéréotypes banals, d’anthitèses caractérielles étranges, qui font toute la grandeur du film, car par un savant dosage entre personnages types du cinéma et figures nouvelles en cet art, un véritable coup de maître est réalisé : nous ancrer dans une histoire à l’excellent réalisme qui repose pourtant sur une  irréalité.

https://soakette.files.wordpress.com/2013/03/dbdbc-flight.jpg

On joue alors avec nos sentiments et l’on se retrouve dans l’effroyable situation qui nous mènerait à éprouver de la compassion pour l’anti-héro détestable qui nous est présenté.

Révélateur et presque dénonciateur du fatalisme humain, ce film, sublime, ne laissera personne indifferent.

 

Pour finir, un petit dessin dans le ton :

flight.jpg

 

 

Bisous et bulles de savon pour tous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s