Danseuse #5

Elle avait la grâce de ces oiseaux dont les ballets aériens vous laissent sans voix quand, le nez en l’air à admirer cette danse interminable de poésie que sont les rondes infinies des volatiles blancs et gris, vous vous perdez dans la magie de ces instants de voltiges.

danseuse 5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s